Les bourses mondiales sont-elles de plus en plus corrélées ?

La mondialisation est un phénomène connu de tous qui peut être défini comme suit : un phénomène d'ouverture des économies nationales sur un marché mondial, entraînant une interdépendance croissante des pays. L'impact de la mondialisation est probablement le plus prononcé sur les marchés financiers. Acheter des actions de sociétés cotées dans des pays différents n'a jamais été aussi facile et aussi peu cher pour les traders à travers le globe que ceux-ci soient professionnels ou amateurs. Des années 1990 à la crise financière mondiale de 2008, la corrélation entre le marché boursier international et le marché boursier américain n’a cessé d’augmenté, bien qu’a un rythme modéré. Cependant depuis la crise des subprimes, cette corrélation reste plus ou moins stable. Cela reflète peut-être le fait que la mondialisation a atteint une sorte d’apogée, mais cela semble peu probable, d'autant plus que les pays africains et asiatiques sont indéniablement de plus en plus intégrés à l'économie mondiale. Il est en faible tout à fait possible que les relatives faibles corrélations observées ne sont en fait causées que par des décalages temporels dus à des fuseaux horaires différents. En utilisant des données corrigées afin d’obtenir le même fuseau horaire, nous pouvons en effet voir que la corrélation est bien plus élevée et que les marchés boursiers se négocient de manière synchrone. Le monde est de plus en plus un village et nous avons simplement besoin des bonnes données pour le démontrer. Il n’en reste pas moins vrai que la corrélation ne sera jamais parfaite et que certains marchés sont plus attractifs que d’autres grâce à leurs caractéristiques qui leurs sont propres.


Recent Posts

See All