Il est de plus en plus facile d'investir à l'étranger


Un nombre de plus en plus important d’investisseurs commence à investir dans un pays qui leur est étranger. Il est en effet de plus en plus facile d'investir à l'étranger. Cette facilitation a été rendue possible par le développement technologique qui a conduit à une très forte augmentation des investissements sur les marchés étrangers. Ce bouleversement a des conséquences majoritairement positives mais malheureusement aussi parfois négatives. L'exemple de la bourse japonaise illustre parfaitement les conséquences potentiellement malsaines de cette augmentation des investisseurs étrangers. La plupart des experts s'accordent à dire que les étrangers (nous parlons ici d'investisseurs non japonais) sont responsables d'une grande partie de l'évolution des prix sur les marchés boursiers japonais au cours des deux dernières décennies. Il a en effet été constaté que les investisseurs non japonais achetaient et vendaient beaucoup plus rapidement que les investisseurs japonais. En effet, ces derniers ont toujours tendance à acheter des actions avec un horizon à long terme. L'exemple japonais est certes quelque peu unique, mais le phénomène est global et impacte toutes les bourses à l'exception peut-être de certaines bourses africaines qui restent plus hermétiques pour le moment aux flux étrangers. En bref, il y a de plus en plus d'investisseurs étrangers partout dans le monde et, par conséquent, les marchés boursiers du monde entier évoluent de plus en plus en tandem. Comme Cheol Eun et Sangdal Shim l'ont démontré il y a trente-trois ans, un marché en particulier a le potentiel d'ajouter mais malheureusement aussi et surtout de soustraire des milliards de dollars en valeur aux actions d'autres pays en une seule journée. Ce marché est le marché boursier américain. Le marché boursier chinois a aujourd'hui toujours moins d'impact que celui des États-Unis, mais il est fort possible que dans un futur proche ce marché devienne tout aussi important.

Recent Posts

See All